branche


branche
Branche, Ramus, Semble qu'il vienne de ce mot Brachium, car Virgile dit au sixieme de son Eneide, In medio ramos, annosaque brachia pandit Vlmus opaca ingens.
Les branches sont comme bras des arbres.
Branche coupée, Ramale.
Les petites branches qui croissent entre les fueilles des herbes, Thyrsi.
Quand les branches d'un arbre s'estendent loing d'un costé et d'autre, Petulantia ramorum.
Force branches és arbres qui s'estendent en long, et ne croissent point en mont, Tabulata.
Coupper les petites branches superflues des arbres, Frondare, Interputare ramulos.
Coupper les branches d'un arbre, et faire qu'il n'y ait que le tronc, Detruncare arborem.
Oster et coupper les principaux bouts et branches des arbres, à fin de les garder de croistre fort haut, et pour les rendre plus larges et espez, Decacuminare.
Cet arbre jette branches, Frondes agit haec arbor.
Qui couppe le bout des branches des arbres, et amasse les fueilles pour les bestes en yver, Frondator.
Couppement des bouts des branches, Frondatio.
Qui est d'une branche, Rameus.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • branche — [ brɑ̃ʃ ] n. f. • 1080; bas lat. branca « patte (d un animal) » I ♦ 1 ♦ Ramification latérale de la tige ligneuse (d un arbre). ♢ Arbor. Ramification la plus forte. Branche mère, qui pousse directement sur le tronc. Branches fruitières. ⇒ courson …   Encyclopédie Universelle

  • branché — branche [ brɑ̃ʃ ] n. f. • 1080; bas lat. branca « patte (d un animal) » I ♦ 1 ♦ Ramification latérale de la tige ligneuse (d un arbre). ♢ Arbor. Ramification la plus forte. Branche mère, qui pousse directement sur le tronc. Branches fruitières. ⇒ …   Encyclopédie Universelle

  • branche — BRANCHE. s. f. Le bois que pousse le tronc d un arbre. Petite branche. Grosse branche. Cet arbre étend ses branches bien loin, pousse ses branches toutes droites. Il faut couper cette branche. La branche rompit sous lui. Une branche de laurier.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • branche — BRANCHE. s. f. Rameau d un arbre, le bois que pousse le tronc d un arbre. Petite branche. grosse branche. cet arbre estend ses branches, pousse ses branches toutes droites. il faut couper cette branche. la branche rompit sous luy. branche de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Branche — (frz. Ast, Zweig) bezeichnet: Wirtschaftszweig Branche (Literaturwissenschaft), Überlieferungszweig der mittelalterlichen Literatur Branche (Technik), Schneide einer Schere Siehe auch:  Wiktionary: Branche – Bedeutungserklärungen,… …   Deutsch Wikipedia

  • branché — branché, ée (bran ché, chée) part. passé. 1°   Perché. Un faisan branché.    Fig. et familièrement. Un mousse branché sur une vergue. 2°   Pendu. •   Et le trio branché mourut contrit, LA FONT. Orais …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Branche — Sf Abteilung, Zweig erw. fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. branche Zweig , dieses aus l. branca Pfote u.a. . Wörter für Zweig, Ast und für Arm, Finger sind mehrfach parallel.    Ebenso nndl. branche, ne. branch, nschw. branch, nnorw.… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Branche — Branche: Die Bezeichnung für einen »Wirtschafts oder Geschäftszweig« wurde im 18. Jh. aus gleichbed. frz. branche entlehnt. Das Wort bedeutet im Frz. eigentlich »Ast, Zweig«. Dieses geht zurück auf vlat. branca »Pranke, Pfote«, dessen Herkunft… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Branche — (fr., spr. Brangsch), 1) Zweig, Ast; bes. 2) die Linie eines Geschlechts; 3) Fach einer Wissenschaft; 4) Zweig einer Handelsunternehmung; 5) (Kriegsw.), so v.w. Horchgang …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Branche — (franz., spr. brāngsch ). Zweig, Abteilung, Fach (eines Geschäfts, einer Wissenschaft etc.) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon